cap-entreprendre-a-qui-sadresse-le-dispositif

À la fois aux salariés, demandeurs d’emploi, bénéficiaires du RSA, étudiants, artistes, de témoigner d’une activité partielle ou retraité. Les artisans, auto-entrepreneurs, indépendants ou formateurs peuvent également avoir accès à Capentreprendre, en ayant au préalable effectuer une cessation d’activité auprès de l’Urssaf et du RSI.

3 idées pour davantage d’ÉGALITÉ

1) Pour que l’humain soit au cœur du projet

Capentreprendre est un acteur incontournable de l’Économie Sociale et Solidaire. Un concept qui rassemble autour des mêmes valeurs et principes éthiques des individus, des acteurs économiques et institutionnels qui participent au développement de l’économie locale en mettant l’humain au cœur du projet sociétal.

 

2) Pour agréger une diversité de profils

Une coopérative d’emplois comme Capentreprendre a un double mérite : celui de s’adresser aux oubliés de la plupart des autres dispositifs et de présenter une réelle mixité sociale et générationnelle. Mais surtout, la coopérative d’activités est la réponse adaptée à toutes les personnes disposant d’un savoir-faire, d’un projet d’entreprise ou d’une création d’activité.

 

3) Pour privilégier une certaine idée de la pluridisciplinarité

À l’instar de la société en perpétuelle mutation, les métiers et secteurs d’activités représentés à Capentreprendre sont multiples et variés : tertiaire, e-commerce, BTP, formation, traduction, services à la personne, bien-être, esthétique, décoration, négoce, cuisine à domicile, métiers d’art…

Enregistrer